Lasertech en pointe avec l’Alphalaser ALFLAK 900 FIBRE

14 Oct 2019Interview

5 questions à Anthony JARET, dirigeant de Lasertech.

Quand avez-vous fait l’acquisition de cette nouvelle machine ?

Lasertech a fait l’acquisition de l’Alphalaser Alflak 900 fibre en septembre 2018 pour environ 250 000 euros. C’est un investissement important qui a permis d’étoffer notre parc actuel constitué d’un Alm 300 Yag, d’un Alflak 300 Yag et d’un Alflak 500. Je reste fidèle à cette marque allemande pour son haut niveau de performance, unique en Europe.

Quels sont ses avantages technologiques ?

Avant le laser fibre, la technologie employée était un laser YAG par impulsion. Le laser fibre présente des nombreux avantages par rapport au laser YAG : il est plus puissant, ne monte pas en température, il n’a donc pas besoin d’être refroidi. Autre atout : il ne nécessite pas de consommables (lampes). Avec la 900 Fibre je peux m’atteler à des chantiers extérieurs nécessitant beaucoup plus de puissance.

Que permet cette machine que ne permettaient pas les autres ?

C’est la machine la plus puissante du catalogue. Elle nous permet de déposer davantage de matière. Je peux ainsi répondre à des demandes nécessitant des épaisseurs de soudure plus conséquentes et m’atteler à de plus gros chantiers. Le temps passé étant moindre, les devis sont donc plus raisonnables. Tout le monde est gagnant.

Quel type de marché cette machine vous a t-elle permis de décrocher ?

J’ai été récemment contacté par un imprimeur pour réparer des rouleaux d’impression en acier usagés. Nous avons réalisé un travail micro soudure sur des pièces de très gros volume. Je réponds actuellement à la demande d’un équipementier automobile pour ressouder des moteurs de compétition. Les blocs moteur sont poussés à l’extrême lors des entraînements, avec pour conséquence des fissures, qu’il faut colmater sous peine de casse. Avec l’Alflak 900, notre travail de soudure a permis de rétablir la pleine puissance des moteurs.

Quelles sont les perspectives du côté de votre parc de matériel ?

La demande étant soutenue, je réfléchis à l’acquisition d’une Alphalaser AL-ROCK dans l’année à venir, car nous envisageons de passer au Cladding (rechargement matière par projection de poudre). C’est un investissement beaucoup plus conséquent, mais il est susceptible de nous ouvrir de nouveaux marchés, ce qui constitue une perspective enthousiasmante pour une petite PME telle que la nôtre.

1 Commentaire

  1. Un commentateur WordPress

    Bonjour, ceci est un commentaire.
    Pour débuter avec la modération, la modification et la suppression de commentaires, veuillez visiter l’écran des Commentaires dans le Tableau de bord.
    Les avatars des personnes qui commentent arrivent depuis Gravatar.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *